The Mothers Vie de Maman

Liberté – Egalité – Sororité

MOOK SOROR Vanina Denizot

 

Vanina, c’est ma copine chérie lyonnaise. Une rencontre faite au hasard d’autres rencontres. C’est un petit bout de femme, une maman avec un coeur gros comme la lune, un optimisme à toute épreuve et quelqu’un qui vous écoute, vraiment. Elle en a fait son métier. Journaliste, elle se passionne pour les femmes, toutes les femmes. Avec un penchant particulier pour celles au destin un peu hors du commun qui ont décidé d’écrire leur vie sous le signe de la liberté, l’égalité et la sororité. Mais je lui laisse la parole, vous comprendrez mieux avec ses mots à elle.

 

« Je suis sûre que vous aussi vous ne manquez pas de projets. Mais parfois, on a besoin d’un enchaînement de circonstances pour les réaliser. C’est mon cas. Journaliste depuis plus de 10 ans, je suis amenée à rencontrer plein de gens aussi inspirants que différents. Mon travail consiste à raconter leur histoire, parler de leur actualité. Et cela fait longtemps que je me faisais la réflexion qu’il n’existait pas de magazine uniquement dédié à des portraits de femmes. Alors, j’ai rangé cette idée dans un coin de ma tête. Comme on le fait toutes, non ?

Il y a 4 ans, j’ai eu un enfant. Une petite fille. Fille ou garçon, peu m’importait jusqu’à qu’elle soit là, si innocente et confiante. Avec elle, j’ai changé de statut. Je n’étais plus simplement une fille, une femme qui se faisait parfois emmerder dans la rue et se prenait des mains au cul dans les foules, j’étais une mère et j’avais envie qu’elle ne subisse pas ça. Qu’elle n’apprenne pas à baisser les yeux face aux hommes « sait-on jamais que cela soit mal interprété ». Qu’elle puisse choisir un métier en toute conscience, qu’elle ne se coupe jamais de ses envies profondes. Ça a été mon deuxième déclic.

Et puis, après sa naissance, mon corps m’a envoyé des signaux un peu trop violents pour être ignorés. Mon emploi du temps était bien trop ambitieux et mon corps m’a lâché. Même si j’en subi encore les conséquences, j’arrive à penser désormais que c’est un mal pour un bien. Car cela a été mon troisième déclic. Obligée de ralentir, obligée d’apprendre à dire non, j’ai dû réaménager mon emploi du temps. Et c’est ainsi que j’ai fait de la place à Soror.

La vidéo que nous avons réalisée pour SOROR avec Vanina

SOROR – Premier MOOK 100% Femmes from Sylvie Schneider on Vimeo.

Soror est une revue de portraits et d’entretiens de femmes. Elle ne sera pas distribuée en kiosque mais dans des librairies indépendantes, dans des concept-stores, dans des e-boutiques. Elle ne sera pas éditée par un grand groupe de presse. Voilà pourquoi, au lieu de parler de magazine, on parle de mook (contraction de book et magazine). Soror est un mook donc, de 96 pages, mettant en lumière 8 femmes inspirantes et libres.

Je crois beaucoup en l’impact positif des rôles modèles. Si une femme nous montre la voie, on sait que c’est possible. Si une femme raconte ses difficultés, on comprend que ce n’est pas plus simple pour les autres mais qu’on peut réussir quand même. Soror est donc l’opposé de la Wonderwoman qui nous file le bourdon (et des complexes). On lit les histoires de femmes qui se battent au quotidien pour être celle qu’elles ont choisi d’être. C’est pour cela que je tiens aussi à ce que Soror s’adresse aux femmes qui sont à un moment de leur vie où elles en ont le plus besoin. Avec un système d’achat solidaire, Soror sera distribué gratuitement à La Maison des femmes qui accueille les femmes fragiles, victimes de violence.

 

Depuis le début de l’aventure, Soror a été un shoot de bonnes ondes. C’est fou de constater que lorsqu’on entreprend et que l’on croit à une idée, on est récompensé à chaque étape de son développement. Je ne connais pas l’avenir de Soror mais je sais en réalité que c’est déjà une réussite. Grâce aux rencontres de ces 8 femmes exceptionnelles qui m’ont fait confiance. Mais aussi grâce à mon entourage ou même aux retours positifs d’inconnus. Sylvie a donné un coup de pouce extraordinaire au projet en réalisant une vidéo magnifique et en me permettant de vous parler ici. J’en profite pour la remercier, car elle est, elle aussi, une femme très inspirante et généreuse.

Pour moi, Soror, qui signifie sœur en latin, c’est aussi tout ça. L’entraide, la bienveillance envers les autres femmes, à la fois différentes de nous mais appartenant à la même famille. C’est pour cela, que dans le prolongement de Soror, j’aime user et abuser du terme sororité, pendant féminin de la fraternité.

Ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est que personne n’y arrive mieux que vous. Ne croyez pas que c’est plus simple pour les autres. Et comme on ne peut pas être la meilleure partout, à nous d’apprendre à nous connaître, à nous écouter pour savoir où se trouvent nos priorités. Quand on y réfléchit, c’est aussi un beau message à transmettre à nos enfants. Etre une maman parfaite quoi de plus perturbant pour la construction d’un enfant, finalement ? Alors, contentez-vous d’être vous, avec vos failles et vos forces. Mais aussi en exprimant fièrement vos envies et vos rêves. Et vous serez une femme et une maman exemplaire, j’en suis certaine. »

 

MOOK SOROR Vanina Denizot

 

Si vous êtes comme moi, que vous avez envie de soutenir des projets qui changent un peu le monde dans lequel nous vivons et être fière de faire découvrir ces femmes à votre entourage, filez donner un petit coup de pouce à Vanina par ici:  Liberté / Egalité /Sororité 

Parce qu’on est toutes des soeurs de coeur.

 

Je vous embrasse bien fort et n’oubliez jamais que vous êtes des femmes… exceptionnelles. 

LIBERTE EGALITE SORORITE  ♥ MOTHER POWER

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply