8 ans – Lettre d’une maman à son fils

look kiabi - sylvie schneider - maman

 

 

8 ans. C’est fou comme cela peut paraître long et court à la fois. 8 ans que tu es là.

8 ans que je t’aime d’un amour inconditionnel. 8 ans que je m’efforce d’être une bonne maman. Parce que tu n’imagines pas le travail que c’est. D’ailleurs je crois que c’est le travail de toute une vie.

8 ans que je te regarde grandir, dormir, manger, jouer. Que je t’écoute rire, parler, chanter, dire des bêtises. 8 ans que je tremble, que j’ai peur, que je me pose des tonnes de questions, que je doute.

8 ans que je rêve, que j’imagine ce que tu feras plus tard, que je me demande si nous aurons le temps de parcourir le monde ensemble.

8 ans que je t’écoute inventer tout un tas de choses, des animaux imaginaires en passant par des scénarios de film. 8 ans que je sais que tu es un garçon très spécial, que tu as un univers rien qu’à toi et que tu ne ressembles à aucun autre.

8 ans que je me dis que c’est une chance même si tes copains de l’école ne te comprennent pas toujours.

Mon amour, je ne pourrai jamais te dire à quel point je suis fière d’être ta maman. Egoïstement, je crois que j’aimerai que tu ne grandisses pas trop vite, que tu n’arrêtes jamais de me faire des câlins, que je puisse te protéger encore un peu de ce monde si vaste et semé d’embuches! Parce que 8 ans ça te semble grand, mais c’est aussi tout petit petit … mon petit.

Mon coeur s’est serré ce soir, quand tu m’as dit avec les yeux tout mouillés, que parfois tu aimerais mieux redevenir un bébé car tout était facile.

Tu as compris. Je ne voulais pas que cela arrive mais tu as compris. Tu vois le monde avec des yeux de petit adulte et j’aurai préféré que tu gardes ton innocence à tout jamais. Mais ainsi va la vie. Et je t’apprendrai à te réjouir du moindre petit bonheur, à t’émerveiller devant un sourire, un regard, ou encore un paysage.

Parce que je suis ta maman et qu’avec ton frère, vous êtes les amours de ma vie. Voilà mon unique mission : vous rendre la vie douce, quoi qu’il arrive.

Et te laisser m’échapper…

Mais le plus beau des cadeaux que je puisse te faire pour tes 8 ans finalement, c’est te laisser m’échapper un peu. Te laisser décider de quelques fragments de ta vie de petit garçon. Et c’est loin d’être facile tu sais! Mais j’arriverai car tu m’as toujours donné la force de me surpasser. Tu as séché mes larmes sans le vouloir à tellement de reprises ! Quand ta mamie, ma maman, est partie dans les étoiles, tu étais mon rayon de soleil, ma chaleur.

Tu as cette sensibilité hors du commun qui te dépasse et qui m’enveloppe de tendresse dès que mon petit coeur flanche. Biensûr, tu n’es pas toujours le plus sage ! mais je ne peux que me reconnaître en toi. Ton caractère est le même que le mien. Nous sommes libres toi et moi. Insaisissables. Parfois durs à suivre. Mais tu as un grand coeur. Et ton grand coeur est dans mon coeur à moi. Pour la vie.

Promis, juré, craché, je serai toujours là pour toi. Si tu tombes, tu me verras accourir avec mon désinfectant même le jour de tes 20 ans! Mais en attendant, je me ferai discrète et je te laisserai prendre la place que tu dois prendre parmis les autres. Même si la vie est parfois dure, je sais que tu y arriveras, car tu es comme moi, tu es un battant qui transforme toutes les mauvaises choses en leçon de vie.

 

Sois confiant, je veille sur toi.

Pour toujours,

*//Maman//*

Written By
More from sylvie

Voyage dans le temps : ce que vous disiez avant d’avoir des enfants!

Je me régale d’avance avec cet article. Pourquoi me direz-vous ? Parce...
Read More

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *