Les boites

 

génération Y

 

Je vais vous raconter une petite histoire.

Il y a bientôt 3 décennies, une petite fille naissait un 30 janvier, un lundi soir, alors que les flocons tombaient et recouvraient le sol gelé de l’ hiver de ma naissance. Elle avait beaucoup de chance cette petite fille. La chance d’avoir des parents qui l’aimaient et un frère qui n’attendait que sa venue.

Elle a grandit. Comme tous les enfants. Ou presque. Il y a toujours eu ce décalage en fait. Cette envie d’aller vers l’inconnu. Ce besoin de se démarquer quitte à s’isoler. Cette ambiguïté qui faisait qu’elle se sentait bien avec les gens plus agés. Ceux qui, à ses yeux, la comprenaient et l’acceptaient comme elle était.

Pourquoi me direz-vous? Je ne sais pas. Pendant ces 30 années, et encore aujourd’hui, je me sens étriquée dans un monde qui m’offre toutes les possibilités imaginables et qui, en même temps, m’enferme et tente de me faire rentrer dans une boite. Malaise de notre génération.

Vous savez, ces fameuses boites que vous avez commencé à entrevoir le jour où on vous a demandé ce que vous vouliez faire plus tard.

Ce jour là il a fallu choisir. Choisir qui vous alliez être. Choisir une voie. Choisir votre boite. Vous affirmer. Montrer votre ambition. Etre dans le droit chemin. Rendre fiers vos parents.

Et ce même jour, vous avez un peu vendu votre âme d’enfant à qui voulait la prendre.

Personnellement, je ne rentre dans aucune boite. J’ai essayé pourtant d’y rentrer. Dans des trop petites pour moi, dans de très grandes aussi où je me suis perdue. Certains ont même essayé de refermer le couvercle au dessus de ma tête. Et puis j’ai manqué d’air et j’ai tatoué cet oiseau sans cage, sans barrières, sans frontière sur mon bras gauche, côté coeur.

Vous comprenez de quoi je parle? J’en suis sûre. Je sais que cela fait échos en vous. Je parle de cette âme qui fait qui vous êtes, celle qui ne rentre dans aucune boite…

Je ne sais pas ce que je ferai demain ou dans 10 ans. Mais ce que je veux vous dire, c’est qu’il faut vous écouter et croire en qui vous êtes. Vous rappeler très fort le bonheur que peut procurer l’enfance, celle de l’innocence. Et vous plonger dans les yeux de vos petits.

Eloignez les boites ou faites-en des confettis.

Je vous laisse avec quelques images volées… et une chanson très symbolique.

Boxes from Gang of Mothers on Vimeo.

*Bisettes et Love Power*

Sylvie

 

Written By
More from sylvie

Vidéo – Avant, tu pouvais dormir…mais ça, c’était avant!

Une petite vidéo confession sur le sommeil des mothers . Oui avant,...
Read More

7 Comments

  • Oh, c’est un beau partage Sylvie !
    La société est comme ça. On est souvent réduit à des cases dans lesquelles on essaye de nous enfoncer. Et c’est à nous de lutter pour imposer la personne qu’on est vraiment !
    Quant à ta vidéo 😍
    Bouchra

  • J’adore cette chanson, je l’ai tres souvent écouté , les images sont magnifiques et la lumière 😍 C’est un très beau message avec pleins de questionnements, comment élever nos enfants pour qu’ils aient le moins de barrières mentales possible? Quand nous même avons vécu avec nos propres limites toute notre vie. Des questions qu’on ne se serait peut être jamais posé avant, mais en élevant nos enfants, nous nous élevons pour devenir une autre personne plus forte, plus posée, avec une conscience de ce qui compte vraiment.

    • je suis complètement d’accord avec toi ! C’est le plus gros challenge que je rencontre en tant que maman. Comment les rendre libres et faire qu’ils se sentent bien dans leurs baskets! Heureuse que ça fasse échos chez toi 🙂
      bises

  • Superbe! quel talent!!! Je suis toujours aussi fan héhé!!! Moi j’aime bien les boites pour y mettre ou découvrir des trésors, des souvenirs d’enfance ou de la vie. Mais c’est vrai que c’est dur de ne pas se laisser enfermer dans une boite par la société ou les attentes des proches. L’objectif est toujours de faire en sorte que cette boite reste ouverte pour y laisser entrer le bonheur et les enfants aident bien á cela c’est sûr!!! Merci pour ce partage 💙💜

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *