Grossesse et Alcool: quand la vie ne tient qu’à un verre.

Il y a des sujets avec lesquels on ne rigole pas. OOOOOh non, trois fois non.

Grossesse et alcool sont bizarrement deux choses plus proches qu’on peut l’imaginer. Je m’explique.

Le jour où j’ai dû, malgré moi, annoncer un peu trop tôt à mon goût ma dernière grossesse fut celui du mariage de deux amis très chers à mon coeur (ils se reconnaitront :).

J’étais là, toute pimpante dans ma robe de grossesse bleue (celle que tu achètes et que tu portes alors que tu es enceinte de deux mois, n’est-ce pas…), bronzée car de retour de vacances, une coupe de… JUS D’ORANGE à la main.

 

alcool et grossesse

 

Autant vous dire qu’en 5 minutes j’étais grillée haha! Et voilà l’annonce faite! Annonce qui se répandit comme une trainée de poudre jusqu’aux oreilles de tous mes amis présents ce jour là!

C’était chouette de l’annoncer comme ça finalement et c’est un bon souvenir. Mais tout ça pour vous dire que je crois qu’en matière d’alcool et de grossesse, nous avons franchi un cap puisqu’on reconnait une femme enceinte à sa tête de frustrée de ne pas boire du champagne en de telles occasions!

Oui car, ne nous mentons pas. La femme enceinte habituée aux soirées enflammée tirera la tronche en se voyant cantonnée aux jus de fruits et autres alternatives liquide telles de fameux (et célèbres dans le monde entier… de la grossesse) Cocktail sans alcool goût Mojito ou pinnacolada.

Cela dit, la femme enceinte à bon ventre dos puisqu’elle finira certainement SAM (celui qui ne boit pas) à la fin de la soirée.

Elle rêvera du jour où elle pourra à nouveau se faire plaisir dans à peu près 7/8 mois voir 10 de plus si allaitement long il y a (que la force soit avec elle).

alcool et grossesse

 

Bref. Je m’égare. Aujourd’hui je voulais vous parler de tout ça car Santé Publique France m’a proposé de participer à leur campagne de prévention. Et malgré ma tête de frustrée à chaque grossesse au moment des fêtes de fin d’année (oui je m’arrange toujours pour être enceinte à Noël c’est comme ça que voulez vous), je vous le dis: Enceinte, jamais tu ne boiras une goutte d’alcool!

Même si c’est Jeanine la vieille voisine de 82 ans qui propose un petit verre de vin cuit en vous rassurant de la sorte:

« Mais moi j’ai bu quand j’étais enceinte! Pour tous mes enfants! Et regarde, tout va bien! »

alcool et grossesse

 

Alors je vous pose une question: A t’on une preuve quelque part que tout va bien? Que Roger n’a pas un léger retard mental ou que Dédé n’est pas né avec 12 doigts? Je veux dire : est-ce qu’on est sûr?

 

alcool et grossesse

 

Parce que bon, le syndrome d’alcoolisation foetale c’est pas jojo quoi :/ et avant même ce stade, l’alc ool peut provoquer fausse couche, accouchement prématuré, retard mental ou physique… et tous ces malheurs qui arrivent toujours aux autres (vous visualisez?).

PLUS D’INFOS indispensables sur le sujet par ici.

Alors mes chères mothers, soyez fortes, pensez à vos petits bébés d’amour, résistez à l’appel de cette bonne bière bien fraîche en pleine canicule.

Vous avez le pouvoir de donner vie à une petite créature en pleine santé alors go: MOTHER POWER!

Zéro alcool pendant la grossesse! (ça marche AUSSI pour la clope hein)

Je compte sur vous et je vous embrasse fort fort fort!

Des bisettes

Signé tata Sylvie qui vous grondera très fort si elle vous voit un verre à la main (même que je suis capable de vous faire ingurgiter un pack de bière sans alcool au petit dej’)

Written By
More from sylvie

Les boites

    Je vais vous raconter une petite histoire. Il y a...
Read More

2 Comments

  • Ha mais merci tellement merci !!! Je suis gonflée d’écouter les mamans dire « Tu sais les médecins deconseillent d’arrêter de fumer subitement quand tu es enceinte car c’est encore plus mauvais pour le bébé »…mais d’où ? Comment ? Te rends tu compte stupide maman de la connerie que tu racontes ? Une vie contre une clope ça ne te dérange pas ? Alors mérites tu vraiment d’être maman ?
    Évidemment, je pense exactement pareil pour l’alcool. Et ce seront les premières à venir pleurer d’une fausse couche mais personne ne viendra leur dire « peut-être que si tu n’avais pas fumé, Ou bu… ». Nous le penserons très fort, mais nous ne le dirons pas.
    J’ai beaucoup de chance de ce côté, je ne fume plus depuis 10 ans, et ne bois pas, le Sam parfait quoi 🙂
    Mon souci de grossesse à moi, c’était le pâté !!!!
    Tu sais quoi, Tu m’as donné l’idée de mon prochain article sur http://www.juste1maman.fr
    Bises et merci de me faire me sentir moins seule, car Quand tu penses ça, Tu passes souvent pour la coincée du cul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *