Comment faire manger de tout à vos enfants

Evidemment, avant d’avoir des enfants, vous ne vous étiez certainement pas imaginée en train d’élaborer des stratagèmes pour faire bouffer des brocolis à votre progéniture. 

Vous n’aviez pas non plus pensé que s’en suivrai un lourd regret à la vue (et l’odeur) de sa couche qui déborde!

baby eating

Heureusement dans un sens, car je pense que ça en vaccinerait plus d’une de la maternité!  Et ça confirmerait l’utilité incommensurable que quelqu’un invente enfin une machine à changer les cacas…mais ça, c’est dans mes rêves (et les vôtres)!

Oui, car la mère rêve souvent de trucs nuls qui pourraient soulager son quotidien.

Du genre :
-une alarme de pot qui sonne lorsque bébé s’apprête à mal viser le trou
-un mur autonettoyant contre les Picasso en herbe
– l’invention d’un complément alimentaire pour du vomi et du caca qui sentent bon…
Dégueulasse, nul, improbable mais d’utilité internationale, moi je vous le dis mes cocottes!

Bref, revenons à notre sujet de départ. Comment développer la meilleure arnaque pour qu’ils mangent de tout et éviter un drame familiale à table?

On oublie la triche,le gavage, le chantage, le forçage ou tout autre forme de violence culinaire! Parce que les faire manger de tout ça passe par un rapport cool à la nourriture.

J’ai le souvenir, un jour où je devais avoir 6 ou 7 ans, d’avoir eu à finir un plat que je détestais. J’ai mâché, mâché, mâché… et j’ai fini au dessus de la poubelle à tout recracher! A ce moment-là, je me suis fait la promesse de ne jamais forcer mes mioches à table parce que les goûts et les couleurs bin, ça se discute pas…

Apprendre à manger de tout, même les trucs les plus chelous.

Vous serez d’accord avec moi sur le fait qu’il existe des restaurants d’à peu près tous les coins du monde, n’est-ce pas?
Personnellement je suis fan de nouvelles saveurs, d’exotisme, ça me fait voyager à chaque bouchée !
Et pourquoi pas vos enfants? Pourquoi toujours les cantonner au si rassurant menu enfant quand vous sortez manger à l’exterieur?
Mentez leur un peu et dites leur que ce fameux menu n’existe pas là où vous avez décidé d’aller manger!
Vos chers bambins affamés seront bien obligés de se lancer et de goûter aux plats disponibles sur la carte. Montrez leur l’exemple en choisissant un mets que vous n’avez jamais dégusté et que tout le monde s’amuse!

Mais attention , il y a quelques règles à respecter!

-On a le droit de dire qu’on aime pas
-Il faut dire que c’est bon quand c’est le cas ! Même si au départ on avait pas du tout envie d’y goûter!  (ça semble évident mais le formuler verbalement rend la chose encore plus savoureuse!)
– On a le droit de cracher (discrétos dans sa serviette)!

On peut même aller encore plus loin dans cette idée :

Pensez à décortiquer votre plat. Demandez-vous d’où vient cette épice ou encore cette recette et essayez de retrouver le pays en question sur une carte! Ou encore, lisez des trucs cool sur Wikipédia.

Et si le resto avec les enfants, c’est pour vous rédhibitoire ( je parle par expérience), alors tentez les cours de cuisine.

Il en existe plein pour les parents et les enfants. C’est un moyen super ludique pour découvrir de nouvelles saveurs et aiguiser ses papilles et les vôtres (au passage).
L’atelier des chefs  ou encore COOK & GO font ça très bien !

Prenez aussi le temps, si vous en avez, de faire le marché de temps en temps et emmenez-les affûter leur odorat au stand épices (sans passer par le stand bonbons sinon c’est l’échec assuré).

DSC_0058 (3) copie

Vous êtes du genre à creuser encore plus niveau culture ?

Alors, vous pouvez aussi demander à votre voisin indien, chinois ou africain (ou autre!) une session cuisine à domicile! Convivialité garantie!

Bref, amusez-vous et cultivez leur curiosité culinaire. Rien de plus triste que de manger quelque chose dont on ignore tout.

Bon, c’est vrai que c’est un travail de longue haleine. Mais mon dieu, quelle récompense de les voir acquérir l’intelligence du goût !

Je vous rassure, on a pas dit de faire ça TOUS les midis et TOUS les soirs mais, une fois par mois, cela peut se révéler être un véritable moment de complicité.

Vous n’éviterez pas les incontournables «c’est dégoulaaaaaassssse» et «beuuuuurk»! Mais même dans ces moments-là vous aurez gagné votre pari :), promis.
Et voici 5 autres points qui m’ont aidé à changer les choses à table!

Je vais vous apprendre à les faire tomber dans le panneau via l’éducation de leur palais et de leur cerveau (au passage)!

1. La santé

Apprendre qu’on est ce qu’on mange. Bah oui, y’a pas de mystères! Si tu manges que des patates, tu deviendras…une grosse patate!
Et si tu manges que des nouilles…bref, vous voyez ce que je veux dire!
Laissez-les décider du menu du jour à condition de respecter une règle simple: protéine (pas forcement à tous les repas) +féculent+légume !
Pâtes et (vraie) sauce tomate, ça marche très bien! Planquez-y quelques courgettes et oignons en prime et hop hop hop, ni vu ni connu je t’embrouille!

2. Le jeux des goûts et des couleurs
Mettez le jeu au coeur de vos repas. Réinventez les recettes ou simplement leur nom. La jouer régressif, ça marche à tous les coups.
a9dd3dc373010b17656905cdc63b1f1f

94a45e76f155f66d533a57588501f019
3. Le respect et l’intelligence
Parce qu’on a tous des goûts différents et que le nul, c’est pas celui qui mange des haricots, c’est celui qui dit que c’est dégueu sans y avoir gouté !

DSC_0069 (4)

DSC_1271 (2)

4. L’amour
Parce que vous mettez de la poudre d’amour dans tous vos plats. Et que le truc le plus chouette que vous pouvez faire c’est de cuisiner avec eux. En plus, vous leur rendrez service en vue de leur future vie d’étudiant !

5. L’histoire (hier, aujourd’hui et demain)

Parce qu’on a pas toujours mangé ça (ha bon, le Mcdo ça n’existait pas avant maman?), que les habitudes alimentaires changent,et que les recettes de demain sont entre leurs papilles !
Un peu d’histoire mélangée à un peu de challenge..rien de tel!

Si vous avez d’autres astuces, laissez un petit commentaire, ça sera utile à plein de mamans !

BIG UP- MOTHER POWER

Sylvie, qui ne cuisine pas tout mais qui essaie !

Written By
More from sylvie

DIY Vidéo – Sylvie fabrique des décorations de Noël (et c’est pas gagné)

Oui oui oui je sais, vous vous dites « encore un DIY de...
Read More

4 Comments

  • Moi je dis bravo pour ce super article plein de bon sens et de bons conseils. Je prends note de tout ça et vais essayer d’appliquer ces bons conseils. En tout cas, il faut toujours rester dans le positif et ne jamais forcer un enfant. J’en sais quelque chose, mes parents m’ont toujours critiquée pour le fait d’être difficile et n’ont jamais chercher à comprendre pourquoi, quels goûts, quelles textures, quelles couleurs… j’aimais où je n’aimais pas. Bref par esprit de rébellion, état d’esprit inné chez tout bambin, j’ai toujours refusé de faire des efforts et à 33 ans, je reste très difficile 🙁

    • Merci pour ce commentaire riche d enseignements ! Tu as raison, la clé c est de ne JAMAIS forcer un enfant. Et en même temps de ne jamais céder sur une chose : obligation de goûter et de reconnaître qu on a peut être eu tort de dire que c était pas bon… Car ça, c est être intelligent !
      Tu vas redécouvrir plein de goûts avec ton bambin, les goûts évoluent toute la vie !!!
      BIG UP Christelle 😉 MOTHER POWER !

  • Pour moi c’est un calvaire à chaque repas ! Mis à part les pâtes, il n’y a pas grand chose qu’il aime, je m’arrache les cheveux. Pourtant, il adore cuisiner avec moi, le mercredi et le week-end on cuisine tous les 2 et il adore ça ! Découper les légumes, la viandes, mélanger, mixer, assaisonner, il fait tout mais impossible de lui faire manger ce qu’il cuisine « c’est pour mon petit frère » me dit-il et le petit est ravi ! Bref j’espère qu’en grandissant il changera et qu’il ne restera pas difficile toute sa vie ! Moi qui adore manger ça me rend triste que ce ne soit pas un plaisir pour lui comme pour moi 🙂

    • Haaaaaa je te comprends ! Parfois il n y a rien a faire … et puis c est tellement bon les pâtes ! Tu arrives pas à planquer des légumes dans la sauce tomate ? Même en mixant le tout ? Genre poivron tomate , oignon courgettes tomate etc… ? Ca peut être une première approche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *